AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les mémoires d'un infirmier...

Aller en bas 
AuteurMessage
Humaro
Ranger Chauve
avatar

Nombre de messages : 620
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/12/2005

MessageSujet: Les mémoires d'un infirmier...   Sam 17 Déc à 10:31

Trouvé sur JOL : http://ron.infirmier.free.fr/modules/news/article.php?storyid=721

Le blog d'un infirmier où il décrit son moment le plus fort chaque vendredi. J'ai adoré son style d'écriture. Assez gore par contre, âmes sensibles s'abstenir... affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viroax

avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 16/12/2005

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un infirmier...   Sam 17 Déc à 11:14

melol bounce
Citation :
Le clochard inconscient qu’on nous apporte pue la vinasse, la pisse et la merde. Ces chaussures tiennent à peine sur ses pieds, il n’a plus de lacets, plus de chaussettes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
astera



Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un infirmier...   Sam 17 Déc à 22:02

C'est mon métier pale

L'auteur est trés choquant limite bizare :

Citation :
Primo, j’adore découper la chair humaine au scalpel, c’est une sensation incroyable que je vous recommande, on dirait de la soie incisée par un cutter tellement ça glisse bien, on dirait un bon couteau enfoncé dans un abricot, c’est un vrai bonheur. « Silk cut »
Ca glisse avec amour, ça s’incise délicatement, la chair humaine est un bonheur à travailler quand on a les bons outils.
Secundo, mais j’en parlerai vendredi prochain, j’ai une réelle fascination pour le pus, son odeur, sa consistance, son aspect, et j’aime bien faire les pansements à mains nues pour sentir quelques gouttelettes verdâtres sur mes phalanges et renifler l’odeur de petite mort qui se dégage d’une plaie infectée lors d’un pansement. C’est toujours à grand regret que je me lave les mains ensuite et c’est toujours par souci des maladies que j’enfile des gants. Je ne veux pas donner mes microbes au patient, alors je les protège,à mon grand regret. Je vous raconterai ça en détail un peu plus tard. Je suis un grand malade, hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Illandas
Admin
avatar

Nombre de messages : 370
Date d'inscription : 12/12/2005

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un infirmier...   Sam 17 Déc à 22:11

Un peu louche le gars
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sixieme-sens.activebb.net
Humaro
Ranger Chauve
avatar

Nombre de messages : 620
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/12/2005

MessageSujet: Re: Les mémoires d'un infirmier...   Dim 18 Déc à 3:43

Il brode son scénario, rien de plus. Y'en a qui aiment bien éclater les boutons des autres, moi ça ne me choque pas plus que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les mémoires d'un infirmier...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les mémoires d'un infirmier...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les mémoires d'un tyran
» Le Japon, mémoires d'un Empire secret
» Services de Brasparts : Cabinet infirmier
» Haïti-Éducation: Pourquoi nos meilleurs élèves s'exilent-ils?
» [Mémoires de Philippe d'Orléans]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sixième Sens :: Partie publique :: Flood-
Sauter vers: